Agenda 🗓
Partager

Compte Rendu de nos réunions Framapad et Ordre du jour :
Début 2021, nous travaillons sur une note à remettre au Conseil programmatique d’EELV :
dans le but d’être publier sur : Contributions d’EELV 2022
Pour nos réunions en Visioconférence, nous préconisons d’utiliser ces deux salons :
ou
Idée de plateforme pour organiser des événements : Gather
———————————————————————————————————

Les membres de notre commissions présents aux journées d’été de Poitiers, se réuniront le Vendredi 20 août 2021 de 11 heures à 13 heures dans la salle numéro 5 prévue à cet effet. Nous discuterons principalement les points suivants: bilan de l’année écoulée, projets en cours: verdularo.com, discussions « VVV » en espéranto, le rapport MIME sur la mobilité, l’intégration et les langues en Europe (quels sont les éléments les plus pertinents pour EELV, prochaine AG et composition du bureau.Ce sera surtout l’occasion pour celles et ceux présentes à Poitiers de se rencontrer « pour de vrai ». Bien entendu, nous ferons un rapport et nos discussions ne préjugeront pas des décisions ultérieures. Michael Leibman

———————————————————————————————————

Michael LEIBMAN, Co-responsable organise au nom de la commission Espéranto-Langues un atelier sur le thème de la protection du multilinguisme en Europe aux prochains JDE d’EELV 2019. Un des points de départ de l’atelier sera l’ouvrage
L’atelier aura lieu le Vendredi 23 août 2019 à 16h30.
Un.e député.e européen.e pourrait participer.
………………………………………………………………………………
Autres participants possibles à cet atelier aux JDE 2019 :
BOILEAU Vincent, habitant d’Orvault (prés de Nantes)

RUPNIK Alexandre, Marseille (conseiller fédéral et délégué EELV au Parti Vert Européen)

………………………………………………………………………………

Le Compte Rendu par Michael :

Une quinzaine de personnes étaient présentes à l’atelier d’initiation à l’espéranto aux journées d’été. De notre commission étaient présents Vincent Boileau, Rosy Einaudi, Marc Gallardo, Jean-Claude Ray et moi-même, qui animait l’atelier. Deux personnes présentes étaient militant.e.s du parti Vert grec. Une discussion a eu lieu avec un militant occitaniste autour de l’aspect culturel (ou non) de l’espéranto.

Par ailleurs, un forum s’est tenu concernant le programme Erasmus. Ce programme d’échanges va être étendu, le budget devant tripler dans les années qui viennent. La députée européenne Salima Yenbou, membre de la commission culture et éducation, animait la discussion en compagnie d’un fonctionnaire qui participe à la gestion de ce programme. J’ai pu discuter avec Salima qui est très attachée à la diversité linguistique et culturelle et semble ouverte a l’idée de l’espéranto. A l’occasion d’un atelier de la commission éducation, j’ai également pu discuter avec un de ses attachés parlementaires qui m’a semblé très réceptif. J’espère que nous pourrons cultiver ces contacts. Un certain nombre de projets espérantistes sont (ou ont été financé) par des fonds européens. Il faut que nous participions à l’élaboration de tels projets. Les projets doivent s’accorder avec les objectifs culturels des institutions européennes et être réalistes.

Dans les semaines et les mois qui viennent nous devrons informer Salima et son équipe sur les activités des Espérantistes en Europe.

________________________________________

Ĉirkaŭ dek kvin homoj ĉeestis la atelieron de enkonduko al Esperanto okaze de la somera universitato de la Franca Verda Partio. De nia komisiono ĉe-estis Vincent Boileau, Rosy Einaudi, Marc Gallardo, Jean-Claude Ray kaj mi mem, kiu gvidis la atelieron. Du homoj ĉeestantaj estis aktivuloj de la Greka Verda Partio. Diskuto okazis kun okcitana aktivulo pri la kultura aspekto de Esperanto.

Krome, forumo okazis pri la programo Erasmus. Ĉi tiu interŝanĝa programo estas ampleksota, kun buĝeta triobligo en la venontaj jaroj. MEP Salima Yenbou, membro de la Komitato pri Kulturo kaj Edukado, gvidis la diskuton kun oficialulo, kiu okupiĝas pri administrado de ĉi tiu programo. Mi povis diskuti kun Salima, kiu forte favoras lingvan kaj kulturan diversecon kaj ŝajnas malferma al la ideo de Esperanto. Okaze de ateliero de la Komisiono pri Edukado mi ankaŭ havis la okazon paroli kun unu el ŝiaj parlamentaj kunlaborantoj, kiu ŝajnis tre akceptema rigarde Esperanton. Mi esperas, ke ni povos flegi ĉi tiujn kontaktojn. Kelkaj Esperanto-projektoj estas (aŭ estis financitaj) per Eŭropaj monrimedoj. Ni devas okupiĝi pri disvolvo de tiaj projektoj. La projektoj devas kongrui kun la kulturaj celoj de la Eŭropaj institucioj kaj esti realismaj.

En la venontaj semajnoj kaj monatoj ni devos informi Salima kaj ŝia teamo pri la agado de esperantistoj en Eŭropo.

Ĝis baldaŭ,

Michael